Righteous Jams - Business As Usual (Abacus)


Auteur: Raph (28 décembre 2006)
En magasin le: 17 octobre 2006
Cote: 6.5/10

La scène de Boston en est une bien fournie en groupes de qualité. On a qu’à penser à BLOOD FOR BLOOD, aux DROPKICK MURPHYS ou encore à BIG D AND THE KIDS TABLE pour ne nommer qu’eux. Plusieurs formations ont réussi à se bâtir une solide réputation avec un travail très acharné, puisque tout le monde sait que de percer du côté est de l’Amérique est parfois beaucoup plus ardu que pour ceux de la côte ouest, et RIGHTEOUS JAMS ne semble pas faire trop exception à cette règle. Ces petits bostoniens reprennent le flambeau du hardcore straight-edge à leur façon et pour une fois, celle-ci est plutôt originale.

Si vous vous attendez à une autre copie réchauffée de HATEBREED ou THROWDOWN, vous allez rester surpris dès la première pièce. RIGHTEOUS JAMS tentent de se frayer un chemin bien à eux dans un monde où les copies deviennent presque aussi populaires que les précurseurs. Et ce, en combinant deux cultures qu’on pourrait croire difficilement conciliables, le hardcore old-school et le rock'n'roll sud-américain. Étonnamment, même si ce mélange semble assez intense, ils réussissent assez bien! Avec une musique parfois ressemblante aux NERVE AGENTS, parfois à SICK OF IT ALL ou encore à ZEKE et une voix assez agressante merci, les pièces s’enchaînent bien à un rythme soutenu. Des solos primitifs et un peu décousus, pouvant rappeler ceux de BLACK FLAG à certains moments, parsèment l’album et rendent l’écoute plus profonde (celui dans Nothing Happens particulièrement).

On ne pourrait pas dire que Business As Usual est le meilleur album de hardcore de l’année, ni le plus original ou le plus technique. Toutefois, il apporte un son rafraîchissant qui vaut la peine de lui donner quelques écoutes.

+ : Le mix étonnant entre hardcore old-school et rock'n'roll.
- : L’album semble manquer d’énergie et sombre dans l’ennuie un peu trop rapidement.

Pour les fans de : SICK OF IT ALL, THE NERVE AGENTS, BLACK FLAG

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire