Electric Frankenstein - Burn Bright, Burn Fast (TKO Records)


Auteur: PUNKMEUP (23 mai 2005)
En magasin le: 19 avril 2005
Cote: 8.5/10

Groupe fétiche de Pascal de Punk Pas Les Nerfs, Electric Frankenstein revient en force cette année avec un rock’n’roll aux fortes influences punk. Treize albums plus tard, leur tout nouveau, Burn Bright, Burn Fast, surprend toujours par son énergie et ses rythmes solides. Le groupe démontre encore une fois son talent incroyable pour l’écriture et la composition musicale. La pièce titre, Burn Bright, Burn Fast, récapitule bien le disque en mélangeant la subtilité au rock endiablé. On continue dans la même veine avec
Everybody’s Dead Again qui n’est pas sans me rappeller du DFL. Le drum ressemble à s’y méprendre à du Anti-Flag avec ses stop-et-go. New World Whore nous montre un côté plus lent et tortueux du groupe; la chanson est fortement influencée par les hair-band des années 80, mais avec un petit quelque chose. L’album se clôt sur Talk, Talk, une reprise des Music Machine. La basse domine tout au long de la pièce qui est d’ailleurs très énergique et compacte (1 :55).

Cet album des Electric Frankeinstein cache un concept intéressant. En effet, le groupe garde depuis ses débuts la meilleure de ses chansons bien cachée dans un placard. Après 13 ans, le groupe a décidé de les réunir sur un même album que voici! Le résultat est très intéressant et surprenant. Les chansons sont loin d’être redondantes et la longue période d’écriture n’est pas sans nous rappeller les belles années du punk rock. Espérons que la carière du groupe durera un autre 10 ans, le temps qu’ils nous servent un autre album du genre.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire