Mercy Killers - Bloodlove (Hellcat Records)


Auteur: Raph (10 décembre 2006)
En magasin le: 22 août 2006
Cote: 7/10

Beaucoup de gens sont déjà au courant du récent succès que connaît le groupe +44 et les anciens membres de BLINK 182 qui le composent, en l’occurrence Mark Hoppus et Travis Barker. Cependant, sûrement moins d’entre vous connaissent les projets des autres membres du groupe, dont celui du guitariste Craig Fairbaugh, MERCY KILLERS. En effet, Craig, ayant déjà fait ses preuves au sein de la formation LARS FREDERIKSEN AND THE BASTARDS et en tournée avec TRANSPLANTS, allie ici sa voix caractéristique et ses mélodies de guitares furieuses aux lignes de basse, à la voix sulfurique de Sam Soto et à la batterie de Collin Berrill.

Bien loin des mélodies de +44, Bloodlove, comme son nom et sa pochette pourrait l’indiquer, se revèle dans une atmosphère très sombre pouvant rapeller à certains Sing The Sorrow d’AFI pour le côté occulte voir gothique. Comme leur biographie l’indique, les influences de groupes punk cultes comme Social Distortion, The Damned ou T.S.O.L. sont discernables, mais contrairement à beaucoup de groupes influencés par les pères du punk, le groupe a su se créer un son assez propre qui ne vous fera pas dire la célèbre phrase: « J’ai déjà entendu ça avant ». À l’écoute en profondeur de l’album, la beauté de celui-ci réside vraiment dans les mélodies de guitares au son très bien arrangé et au duo des voix de messieurs Fairbaugh et Soto, bien que la batterie de Berrill colle très bien au tout aussi. Dès que la guitare solo fait son entrée dans la première pièce de l’album, Hollow, on peut entrer dans un nouveau monde, pour n’en ressortir qu’aux derniers accords du dernier titre, Not About You. L’album présente aussi beaucoup d’intros calmes qui se transforment en pièces agressives (Lust for Hope ou End Transmission). De plus, la plupart des titres présentent des refrains avec des airs de voix et des choeurs accrocheurs qui restent en tête, mais malheureusement pour cette particularité, vous aurez peut-être l’air d’un maniaque si vous vous mettez à fredonnez des «I wanna bleed over your flesh» dans l’autobus. Mais bon, ça dérange qui?

Je pense que beaucoup de fans de punk pourront y trouver leur compte. Les MERCY KILLERS présentent un son qui n’est peut-être pas unique à 100% et qui n’est peut-être pas non plus pour tout le monde, mais si vous avez acheté Give ‘em the boot V et aimé la pièce du groupe qui s’y retrouvait, l’acaht de cet album est un incontournable. C’est une découverte pour tout bon fan de punk pur et dur qui recherche un son peut-être un peu plus planant.

+: L’atmosphère sombre et mystique que dégage l’album.
-: Les thèmes finissant par devenir redondant à la longue dans certaines pièces.

Pour fans de : THE BRIGGS, LARS FREDERIKSEN AND THE BASTARDS, ROGER MIRET AND THE DISASTERS

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire