Billy Talent - Billy Talent II (Warner)


Auteur: Marc (09 juillet 2006)
En magasin le: 27 juin 2006
Cote: 8/10

Il est bien rare qu’un groupe qui a connu un très grand succès avec leur premier opus prenne plus qu’un an avant de lancer la suite de ce dernier. Pressé par la menace de devenir un « one hit wonder », il décide de sortir une suite le plus rapidement possible afin de rester présent dans l’esprit du public. Plus souvent qu’autrement, cette suite est un ramassis de chansons inégales où seulement une ou deux sortent du lot, ce qui fait en sorte que les membres du dit groupe deviennent malgré eux des vedettes instantanées. Serait-ce le destin qui attend BILLY TALENT? Peut être bien que non, étant donné qu’ils sont plus futé que la moyenne des groupes, ils ont décidé de prendre une pause entre leur premier album BILLY TALENT, qui est paru en 2003, et la suite de celui-ci, BILLY TALENT II. La motivation de ce hiatus ? Se reconnecter avec le monde réel afin d’écrire un deuxième opus qui serait digne de leur premier succès, ce qui est certes toujours difficile, car comme on dit, nous avons toute une vie pour écrire notre premier disque, mais pour le second, c’est une toute autre question. Est-ce que cet exercice serait suffisant pour faire de BILLY TALENT II un excellent album ?

Dès les premières notes du disque, on peut constater que leur intensité d’antan est toujours présente. À vrai dire, dès la première écoute, il est facile de reconnaître leur style très distinctif. Devil In Midnight Mass est le premier simple de BILLY TALENT II et les paroles de cette chanson s’inspirent d’un fait divers : un prêtre qui a violé plus de cent-trente enfants au cour de sa vie. De là proviennent des paroles comme Silent night for the rest of my life, A devil in a midnight mass, Killed the boy inside the man. Le groupe n’a pas la langue dans sa poche et ils accrochent au passage les fervents de la mode et leur égocentrisme dans Where’s The Line, la dépendance à la drogue, le monde qui calculent trop leur vie et oublient de la vivre ainsi que les amoureux infidèles. Malgré que le mordant des paroles soit toujours présent, le mordant musical, tant qu’a lui, s’estompe dans plusieurs chansons. La plupart sont plus lentes, moins agressives. Ça ne fait pas en sorte de gâcher l’écoute, c’est simplement triste de voir le groupe délaisser ce qu’ils font de mieux, mais d’un autre coté, le tout est contre balancé par la qualité musicale. Des pistes comme Red Flag et The Suffering sont l’apogée de leur style agressif tandis que Surrender et Perfect World sont des bijoux radiophoniques qui vont certes être entendus dans tous les stéréos de la ville, ce qui n’est pas un défaut étant donné leur grande qualité.

Pour conclure, BILLY TALENT II est une excellente suite à leur premier album, un peu plus calme peut-être, mais il reste que tous les ingrédients sont présents pour en faire un très bon disque. Mention d’honneur au magnifique livret qui accompagne l’album, car chaque chanson à une image associée à son thème, ce qui aide à ancrer chacune des pièces dans une certaine atmosphère tout en étant agréable pour les yeux.

+ : les chansons The Suffering, Red Flag,Devil In Midnight Mass et Where’s The Line, le magnifique livret.

- : le rythme plus lent, la répétition incessante des refrains (trait qui m’a toujours un peu dérangé chez BILLY TALENT)

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire