The Saint Alvia Cartel - Between The Lines (Union Label Group)


Auteur: Val (04 septembre 2008)
En magasin le: 09 septembre 2008
Cote: 8.5/10

Un an et demi à peine après la sortie de son premier album, SAINT ALVIA frappe encore avec un deuxième long jeu qui paraîtra le 9 septembre sur Stomp / Union Records. Le groupe de Burlington reconnu pour un son qui dépasse les limites de tous les genres musicaux, pousse encore plus loin avec Between The Lines.

Derrière le tout c'est certain on sent plusieurs influences comme le rock des années quatre-vingts et les anciens et autres projets des membres du groupe (THE VIDEO DEAD, JERSEY, GRADE, ALWAYS OUTNUMBERED, BRANDON BLISS, ROLLMODELZ et j'en passe). Mais le son caractéristique au groupe se précise et devient encore plus distinct sur cet album là selon moi. Plusieurs chansons font typique SAINT ALVIA et me font penser à Time To Go ou à Business as Usual avec l'alternance et la superposition des voix qui sont propres à SAINT ALVIA. Spécialement sur Trouble Keeps Me Busy et Roll With It, qui présentent des progressions et des différentes sections avec des parfois des solos de guitare à la THE CLASH ou des passes de claviers qui bizarrement me rappelle UNDERCOVERS (comme sur Romeo par exemple). Même le fond musical est relativement uniforme et équilibré, on passe par des ballades plus relaxes, limite country comme At Least (I'm On My Own), à d'autres à saveur plus old-school un peu à la BEASTIE BOYS comme Walk Before You Run DMC qui nous surprends en ouvrant l'album avec fracas. Malgré le fait que c'est un disque qui évolue avec les écoutes, je pense pouvoir dire tout de suite que ma préférée est la pièce titre de l'album Between The Lines. Elle se révèle plutôt punk dans un style à la RANCID qui rappelle Life Won't Wait, néanmoins l'album en entier est constitué de compositions exceptionnelles.

Dans les changements positifs, je remarque qu'il y a plus de clavier, on a plus d'insertions de cuivres sur quelques chansons, entre autres sur Decadencia De Civilizacion. D'ailleurs, Scott Russell (PLANET SMASHERS, TOASTERS), Ricky Snips (CEREMONIAL SNIPS) et Wade McNeil (ALEXISONFIRE, BLACK LUNGS) sont tous trois des artistes invités et amis. Je suis également très heureuse de constater que le band va plus loin encore dans leur exploration musicale comme sur des chansons comme Morning In Feng Tu où on retrouve des effets et tout de sorte d'arrangements un peu gitans, ou aussi avec le piano un peu calypso sur Are You Serious qui s'emboîte très bien avec le reste mais d'une façon qui ne ressortaient pas sur le premier album. Similairement au premier disque, SAINT ALVIA reprend l'habitude de changer de rythme et de tempo, entre autre de ralentir pour laisser passer un solo jusqu'à quasi arrêter pour soudainement repartir de plus belle avec un riff complètement différent, mais si bien ajusté. J'aime bien.

Point négatif (ça dépend des points de vue) par contre Between the Lines ne s'apprivoise pas en une seule écoute et il faut se donner le temps de découvrir toutes les complexités de chacune des chansons. Mais ça vaut nettement la peine.

Bref, le style éclectique de cet album où se succèdent des pièces parfois punk, parfois reggae, parfois plus folk, new wave ou country, mais toujours très rock, nous emporte et on embarque facilement du début à la fin. En vérité, je suis satisfaite de retrouver tout ce que j'aimais du premier long jeu du groupe. C'est pourquoi si vous avez apprécié le premier disque, vous allez sans aucun doute accrocher à celui-ci. En somme, Between The Lines n'est probablement pas un disque qui va plaire à tout le monde, mais plus particulièrement aux mélomanes plus expérimentés qui vont pousser plus loin l'écoute et se verront récompensés avec un contenu différent et extrêmement intéressant.

+ : Hautement différent et intéressant
- : Pas pour tout le monde

Chanson préférée: Between the Lines

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (2)Ajouter un commentaire