NOFX - Backstage Passport (Fat Wreck Chords)


Auteur: Julien (15 mai 2009)
En magasin le: 17 mars 2009
Cote: 9.5/10

NOFX n’a jamais rien fait comme les autres groupes depuis leur tout début, et ce n’est certainement pas aujourd’hui, après plus de vingt-cinq ans de carrière, que la formation californienne changera son approche. Dieu seul sait comment l’idée d’aller jouer dans les coins les plus profonds de la planète est parvenue au groupe (on se doute tous que c’est probablement en s’enfilant une pilule quelconque dans un spectacle, mais bon…), toutefois une chose est certaine, filmer le tout avec un caméraman en tout temps nous offre un spectacle qui ma foi, nous amène à en demander plus ! Le principe est bien simplet : on trouve les pays les moins visités par des groupes américains possibles, on tente de trouver quelqu’un qui veut y tenir un spectacle, NOFX se pointe le bout du nez avec des caméras et bang, on se retrouve avec une télésérie des plus alléchantes.

Le coffret nous est offert avec une couverture bien travaillée derrière laquelle se cache un disque contenant les huit épisodes qui ont été diffusé sur les ondes de Fuse tandis que l’autre nous offre plus de deux heures et demies de bonus qui viennent ajouter de la chair au produit final. On ne le se cachera pas, aller jouer dans des pays comme Singapour ou encore la Corée du Sud peut comporter certains dangers. Il est donc très marrant de voir le groupe avec son équipe se promener d’un endroit à l’autre et faire face à différents problèmes les plus farfelus les uns que les autres. Que dire de la grosse Yolanda (aka la personne qui a échoué à organiser un spectacle au Pérou) qui n’avait pas payé de permis pour le terrain sur lequel elle pensait accueillir des milliers de fans, des membres du groupes qui s’enfile une ligne de cette chose que l’on appelle le Green Dragon dans le pays où les drogues peuvent vous entraîner une peine de mort ou encore les centaines et centaines de policiers qui se sont retrouvés au spectacle en Indonésie pour éviter l’émeute ! Et sans oublier leur spectacle à Taiwan où il joue devant seulement trente personnes et qu’il n’y a aucune mais bien aucune personne qui réagit (ou s’excite) lorsque Fat Mike s’exclame : Hey, we’re NOFX from California and please listen to this song for the next eighteen minutes.Incroyable !

Nous retrouvons des anecdotes de ce genre du début à la fin, tant sur le premier disque avec les huit épisodes complets que sur l’autre où l’on retrouve les extras, et il s’agit très certainement d’un divertissement de haut calibre. Honnêtement, il n’y a que du positif à dire sur ce petit bijou, à l’exception faite de quelques extraits où l’on pourrait se demander s’il n’y a pas un peu d’exagération question de rendre le tout plus attrayant. Un exemple est sûrement celui de Kent, le manager du groupe, qui se saoule vraiment comme un gros cochon sans classe dans un train de nuit en Russie où nous l’apercevons vider le bar et ensuite se rouler par terre tout en se battant avec les gardiens de sécurité. Un peu abusif par moments, mais nous pouvons tout de même leur laisser le bénéfice du doute.

Bref, tous ceux qui apprécient l’humour de la formation, souvent difficile d’approche, ne cesseront de se bidonner du début à la fin tandis que les dénigreurs continueront de les détester. Il s’agit toutefois d’un coffret qui peut très bien être apprécié par ceux qui ne connaissent aucunement le groupe et qui veulent simplement rire un bon coup !

+: Un concept unique...pour l'instant!
-: Un peu d'exagération par moments

Chanson préférée: Il n'en a pas, c'est pas compliqué!

Genre musical: Punk

Pour fans de: POUR CEUX QUI AIMENT SE BIDONNER.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire