Small Arms Dealer - A Single Unifying Theory (Deep Elm Records)


Auteur: Cath (21 février 2006)
En magasin le: 07 février 2006
Cote: 7/10

À en croire les comparaisons musicales (STRIKE ANYWHERE, KID DYNAMITE, SMOKE OR FIRE) qu'on fait sur le communiqué de presse qui suit cette quatre-cent-cinquantéunième parution de Deep Elm Records, A Single Unifying Theory aurait dû être un album que j'aurais adoré dès les premières notes. Malheureusement, je dois admettre qu'il fallut quelques écoutes avant de réellement rentrer dans cet univers et que je n'ai pas droit au coup de foudre immédiat que j'avais anticipé grâce aux quelques extraits entendus antérieurement.

On a droit ici au premier album du groupe – c’est en fait une de mes premières réactions que de faire ce constat; des pièces comme Baby's Too High To Drive, Galactus: Devourer Of Worlds ou What Would Bruce Campbell Do? sonnent comme des b-sides, comme celles qui auraient dû être reléguées aux oubliettes. Par contre, c'est grâce à des chansons comme Tonight... On A Very Special Episode, The Small Arms Psalms Dealer Suite ou Things Explode For No Reason qu'on comprend véritablement tout le potentiel du groupe. Pour résumer le son de SAD à son meilleur, je dirais HOT WATER MUSIC vs LATTERMAN. La ligne if the shoe fits, they say wear it. i say fuck them, i say fuck this. i've got two hands, make that two fists tirée de Pagansong résume aussi bien la foudre transmise par leur sonorité que leurs aptitudes au niveau des paroles; bien dit, mais sans plus; leurs titres de chansons ont beau contenir cette petite touche de ridicule intriguant (My Headlocks Are Crazy), SMALL ARMS DEALER ont tout de même un petit bout de chemin à faire avant de produire des textes dignes de ceux de leurs amis pré-cités de LATTERMAN. La pochette est à l'image du groupe, plaisante, mais encore une fois ça me laisse sur ma faim.

Somme toute, les douze titres de ce premier opus sentent la révolte et le combat, et on est convaincu d'emblée que c'est dans cette direction que continuera le groupe sur le plan musical pour confectionner un deuxième album qui sera certainement plus substantiel que celui-ci.

+: Tonight... On A Very Special Episode, Things Explode For No Reason, Scumbagsville
- : même en trente minutes, ça devient un peu redondant...

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire