Silverstein - 18 Candles, The Early Years (Victory Records)


Auteur: Math L. (23 juin 2006)
En magasin le: 30 mai 2006
Cote: 6.5/10

Peut-être que vous ne le savez point, mais SILVERSTEIN est l’un des rares groupes à connaître beaucoup de succès sur la scène alternative/rock/punk/etc et qui n’est pas de la sauce des SIMPLE PLAN et tout le reste. Le groupe ontarien formé en 2000 a connu beaucoup de succès avec son premier album. Il y a à peine moins d’un an, le groupe avait lancé l’abum Discovering The Waterfront. Ensuite, après une longue période d’absence musicale et les excellentes ventes de When Broken Is Easily Fixed, leur premier disque lancé en 2003 vendu à plus de 200 000 exemplaires, la formation se retrouvait maintenant sous les feux de la rampe!

Au mois de mai dernier, le groupe lançait une compilation regroupant deux EPs inédits enregistrés au début 2000 (Summer’s Stellar Gaze) et 2002 (When The Shadows Bearn) ainsi que quelques nouvelles chansons accompagnées de versions acoustiques. 18 Candles, The Early Years est le titre de cet ouvrage qui se veut être le troisième disque « officiel » du prolifique groupe ontarien.

À la première écoute, on se rend rapidement compte que ces deux EPs ne sont pas aussi sophistiqués ou dynamiques que les albums précédents de la formation. On parle plutôt d’un album à l’état brut. Le son n’est pas mauvais, mais on retrouve parfois un manque de profondeur, tant au niveau des arrangements sonores que de la qualité d’enregistrement. Par contre, les musiciens ontariens nous font aussi cadeau de quelques pistes en spectacle et acoustiques. La qualité sonore des pièces à la guitare acoustique est vraiment sublime et impeccable. Avec le titre My Heroine, on retrouve alors SILVERSTEIN dans un surprenant état de calme et dans une beauté sonore très fine et recherchée. On aurait même souhaité en avoir d’avantage pour nos tympans. On retrouve à la fin du disque une pièce totalement sortie du fin fond du néant. Il s’agit d’un remix de style techno de leur dernier hit Smile In Your Sleep. Un peu bizarre…

Les fans du groupe seront ravis d’entendre ce disque contenant rien de moins que dix-huit chansons. Il est évident que le l’album est un peu débalancé, inégale par moment, mais le tout donne un produit quand même intéressant au bout du compte, surtout pour les fans. Il est important de mentionner que le groupe existe tout de même depuis plusieurs années, et c’est un beau cadeau… Par contre, il est très décevant de retrouver deux chansons identiques sur le même album, même s’ils proviennent de deux EPs différents. Franchement, le groupe aurait pu se forcer pour être un peu plus créatif ! Par contre, on retrouve sur le disque quelques extraits de violon dans leurs chansons alors qu’on en retrouve très peu dans leurs albums précédents. Voilà l’initiative que SILVERSTEIN aurait dû suivre pour tout ce disque : nous faire découvrir de nouvelles choses intéressantes avec des pièces acoustiques et quelques pistes de violons.

+ : Les pièces acoustiques. On en veut plus !!!!
- : Des titres qui se répètent et surtout qui se ressemblent sur un même album, c’est décevant.

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire