The Real McKenzies - 10,000 Shots (Fat Wreck Chords)


Auteur: Math (13 septembre 2005)
En magasin le: 23 août 2005
Cote: 8/10

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais, chaque fois que j'écoute une pièce ou un album, il me vient inmanquablement une image, un souvenir, une représentation visuelle quelconque associée à ce que j'entends. Par exemple, lorsque j'écoute 10 000 Shots, le dernier album des Real McKenzies paru il y a de cela quelques semaines, je ne peux m'empêcher de penser à une immense bouteille de whisky, du genre "format club 18L", un peu comme celle que l'on voit sur la pochette. Vous l'aurez deviné, les McKenzies sont de joyeux fêtards et chacun d'eux serait probablement en mesure de flanquer une leçon à Alexander Keiths lui même dans une épreuve de goulot.

Ceci étant dit, je ne suis pas un grand buveur de fort et je n'ai jamais été non plus un fan aguerri de la vague celt-punk, me contentant d'enfiler les classiques de Dropkick Murphys ou Flogging Molly de façon sporadique. C'est donc sans trop d'attentes et plus par simple curiosité que je me suis procuré 10 000 Shots, d'autant plus que son prédécesseur, Oot And Aboot, m'avait laissé de glace. Je ne sais pas si c'est le fait que cet album soit paru sur Fat Wreck, et non pas sa défunte division Honest Don's, mais il se passe définitivement quelque chose ici: Le dernier Real McKenzies est un album entraînant qui, malgré quelques faiblesses, s'avère très solide dans son ensemble. Originaire de Vancouver, mais écossais par déformation professionnelle, les mecs ont finalement réussi ici à trouver l'équilibre parfait entre leur influence punk "up tempo" à la NOFX et leur penchant prononcé pour le kilt. Matt MacNasty se surpasse vraiment à la cornemuse et ses riffs tueurs contribuent à faire le succès de quelques unes des meilleures pièces de l'album. Pour Decisionset The Skeleton And TheTaylor font définitivement parti de la catégorie "classiques instantanés" alors que des pièces comme The Ale Is Dear et 13 nécéssiteront peut-être plus d'une écoute avant de se frayer un chemin dans votre playlist. Mentions spéciales à Farewell To Nova Scotiaqui enflammera vos élans patriotiques canadiens (aussi maigres soient-ils...) et I Hate My Band, une auto-parodie hilarante sur le calvaire et les sacrifices qu'implique un groupe punk. Une fois de plus, Adam Krammer s'est chargé d'effectuer un boulot impec au niveau de l'enregistrement, rendant pleinement justice et dosant a perfection chacun des instruments présents. 10000 Shots ne réinventera pas la roue, mais c'est un divertissement de qualité qui se fera un plaisirs d'accompagner vos soirée bien arrosées. Si vous êtes un habitué de Fat Wreck, vous ne serez pas déçu...

En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire