Rx Bandits - ... And The Battle Begun (MDB)


Auteur: Fred (16 octobre 2006)
En magasin le: 10 octobre 2006
Cote: 9/10

Je n’aime pas le ska. Un peu pour la même raison que certains n’aiment pas le métal, le hardcore ou tout autre style: j’ai l’impression que c’est toujours la même chose et cette mélodie me donne envie de tuer. Ceci étant dit, il y a un peu plus de six mois, on m’a prêté quelques CDs du groupe ska californien RX BANDITS. J’ai donné la chance au coureur et heureusement, car ils fusionnent avec une si grande dextérité des éléments ska, punk, rock, reggae et prog rock que The Resignation est rapidement devenu un de mes albums préférés, rien de moins! C’est donc avec grande anticipation que j’attendais … And The Battle Begun seulement disponible en magasin depuis la semaine dernière, mais sur lequel j’ai eu la chance de mettre la main cet été lors de leur visite à San Diego (désolé, je devais le mentionner…).

Après avoir été très excité par les extraits que le groupe a rendus disponibles avant la parution (Only For The Night, In Her Drawer, et Crushing Destroyer), j’ai été un peu déçu lors des premières écoutes. Mais cette déception ne fut que passagère. Même si les trois pièces que j’avais entendues initialement demeurent mes favorites, j’ai appris à apprécier chacune des chansons de l’album, incluant les plus reggaes comme A Mouth Full Of Hollow Threats et Apparition. Ce qui fait la force de cet album, et du groupe en général, est l’utilisation adéquate de chacun des instruments, des cuivres jusqu’au piano en n’oubliant pas la voix toujours aussi chaleureuse du charismatique Matthew Embree (qui a d’ailleurs fondé l’étiquette MDB sur laquelle l’album est paru). Un autre point fort, la variété: une chanson punk accrocheuse In Her Drawer qui ressemble à ce qu’on retrouvait sur The Resignation, une pièce ska tout autant mémorable Only For The Night, une excellente présence de la trompette (à-la-MAD CADDIES) sur Epoxi-Lips et une finale, Crushing Destroyer, presque digne de Decrescendo. Cette justesse au niveau musical ne signifie pas que le groupe a sacrifié la qualité des textes. Leurs fortes opinions politiques et sociales se traduisent par des textes frappants et intéressants comme en témoigne cet extrait:

The first step’s so called education, next chapter is assimilation
We keep you pacified so you will follow
We keep you satisfied so you will swallow

Le groupe, étant connu pour se lancer dans l’improvisation musicale sur scène, a tenté de reproduire cette facette sur l’album en créant des liens fluides entre chacune des pièces qui donnent l’impression qu’on écoute un seul bloc continue de cinquante minutes. Dans son ensemble, l’album à une allure très progressive qui ressemble à THE MARS VOLTA (plus particulièrement l’intro de To Our Unborn Daughters et, par moment, le son de la guitare), mais en beaucoup plus punk/ska (moins latin) et accessible. Cette sonorité déplaira peut-être aux fans de ska/reggae, mais elle est intégrée à la quasi-perfection dans l’univers des RXB. … And The Battle Begun devrait donc satisfaire la grande majorité des fans du band, mais je recommanderais à ceux qui ne le connaissent peu ou pas de d’abord écouter The Resignation.

+: L’intégration des instruments et la fusion de plusieurs styles de façon fluide. In Her Drawer et Crushing Destroyer.
- : Certaines chansons sont un peu plus banales. Le côté prog rock déplaira peut-être à certains.

Pour les fans de: MAD CADDIES, THE MARS VOLTA, BOB MARLEY

Page MySpace
Page PureVolume


En savoir plusCritiques les plus récentesLire les commentaires (0)Ajouter un commentaire